Mutualisation de services « SAS » : Historique

Mutualisation, mot qui fait peur ... mais le meilleur mot selon nos trois corporations pour représenter le système de mise en commun d'effectifs que l'on voulait mettre sur pied, sans fusionner. Suite à l'instauration de la Loi 124, une question venait à nos lèvres, comment faire pour continuer à offrir des services de qualité auprès des enfants, des parents et du personnel de nos installations malgré la perte des subventions reliées à la gestion du milieu familial ? Notre premier défi : continuer à offrir de la pédagogie dans nos milieux. C'est donc cet objectif commun qui devient le fer de lance d'une mutualisation de services où l'on optimise la gestion financière par l'utilisation commune des ressources physiques, matérielles et humaines.

 

Les premières rencontres débutent en juin 2006 entre le CPE La Souris Verte et le CPE Les Petits Cailloux mais ce n'est que le 21 septembre 2007 qu'un troisième CPE se joint à eux pour mieux performer. Le choix de ce troisième partenaire ne s'est pas fait au hasard : il fallait un CPE qui corresponde à certains critères : situation financière semblable et un gestionnaire ayant de l'ouverture, un style de gestion de ressources humaines s'apparentant aux deux autres et le même souci du service à la clientèle.

 

Entre temps, la démarche de mutualisation est entérinée et adoptée par les trois conseils d'administration. Suite aux rencontres réalisées avec fiscaliste et comptable, on procède à la création d'une nouvelle corporation qui portera la dénomination sociale de « SAS » autant pour les « Services Alimentaires Santé » que pour les « Services Administratifs Spécifiques à la garde d'enfants » dont 2 des directions (Petits Cailloux et Souris Verte) font la promotion et la consultation auprès d'autres centres de la petite enfance.

 

Assisté d'un conseiller en relations de travail, un protocole d'entente est rédigé et entériné par les conseils d'administration respectifs. Bien que les premiers pas relèvent souvent de l'essai/erreur, puisqu'il n'y a pas de modèle à suivre, la mutualisation s'appuie sur des bases solides.

 

Un nouveau logo et un slogan « SAS c'est pour les enfants » vient renforcer la légitimité de la mutuelle ainsi que son image publique et médiatique.

 

À ce jour, on peut dire que l'objectif commun d'offrir des services de qualité supérieure tout en gardant les orientations et les couleurs propres à chacune des corporations respectives est atteint au-delà même des espérances des concepteurs du projet : Stéphane Claveau, Louise Tremblay et Lise Bergeron, les directions respectives des CPE concernés.

 

Liste des services partagés :

  • Services d'alimentation santé pour nos installations et certaines écoles primaires;
  • Service de comptabilité en général, gestion des payes et facturation regroupées;
  • Service de pédagogie pour les enfants, le personnel ainsi que les parents utilisateurs;
  • Service de réceptionniste et d'information avec un seul numéro unique (418 ) 698-4663 pour la population désireuse d'inscrire leurs enfants sur une liste d'attente regroupée ou pour obtenir des renseignements concernant les services de garde;

Réalisations :

  • Création d'un site web commun www.gardenfants.ca accessible à la population, aux parents utilisateurs et au personnel;
  • Création d'un service de remplacement pour le personnel sur appel des trois CPE;
  • Création d'un département de recherche et développement pour améliorer de façon continue les services offerts dans nos CPE;
  • Une seule liste d'attente pour les parents;
  • Création de 4 comités réunissant des représentants de chaque CPE : santé/sécurité, écologie/environnement, activités et un comité installation;
  • Production, vente et promotion d'un livre de recettes pour une famille de 4
  • Production d'une affiche promulguant l'obligation quotidienne de 16 exercices adaptés aux 0-5 ans. Conçu spécialement pour la clientèle, le programme est facile et aisé et chaque éducateur est habilité à animer l'activité

 

« Le secret du changement est de concentrer toute son énergie non pas à lutter contre le passé, mais à construire l'avenir» Socrate